Premier congrès EDiLiC Le Mans (France), 5-7 juillet 2006

L'éveil aux langues comme levier pour le développement du plurilinguismeL’éveil aux langues comme levier pour le développement du plurilinguisme

 

Le premier congrès international EDiLiC a eu lieu en parallèle du 8ème congrès international de son association sœur : ALA. La notion de « compétence plurilingue » était au cœur des réflexions menées dans chacun des congrès et EDiLiC a plus particulièrement abordé les questions relatives à l’éveil aux langues.

voir le site

 

Description du thème du congrès

Depuis les travaux des pionniers des années quatre-vingt en Grande-Bretagne, l’éveil aux langues a fait son chemin, se développant progressivement dans divers pays d’Europe sous l’impulsion d’initiatives coordonnées entre équipes de diverses nationalités, puis dans d’autres pays et régions du monde.

Le thème choisi pour ce premier congrès a invité les participants à faire part des expériences réalisées dans les contextes les plus divers, en reliant leurs expériences à la perspective du développement du plurilinguisme, conçu à la fois comme construction de compétences plurilingues et éducation au plurilinguisme. Nous nous sommes intéressés :

• à la manière dont les liens entre l’approche « éveil aux langues » et le développement du plurilinguisme peuvent être préalablement conçus, en fonction des contextes sociolinguistiques et éducatifs (niveau des objectifs) ;

• aux moyens concrets auxquels a recours cette approche : Quelles démarches pédagogiques et contenus en classe, avec quels supports, quelle (auto-)évaluation des élèves ? (niveau des pratiques pédagogiques et matériaux didactiques) ;

• à la manière dont l’éveil aux langues est inséré dans les cursus : Où et quand ? Avec quelle progression, quelle intensité ? Selon quelle articulation avec les autres matières scolaires (dont la/les langue(s) de l’école) et les programmes existants ? (niveau de la stratégie curriculaire) ;

• aux réactions des protagonistes de la scène éducative suscitées par cette approche : Quel accueil par les élèves, les enseignants, les parents ? Quel soutien/rejet de la part des autorités de l’éducation ? (niveau de la réception par les acteurs) ;

• au choix, à la formation et au soutien de ceux qui ont pour tâche de mettre l’outil en œuvre : Quels profils et compétences d’enseignants ? Quelle place dans la formation initiale ou continue ? Quelles stratégies et matériaux de formation ? Quelle aide après la formation ? (niveau des dispositions relatives aux enseignants) ;

• aux effets constatés de l’éveil aux langues et de leurs liens avec le développement du plurilinguisme (niveau de l’évaluation de l’approche).