Copenhague - du 28 juin au 30 juin 2023

Le 10ème congrès international de l'association EDiLiC aura lieu à Copenhague (Danemark). Ce congrès sera un forum pour contribuer au dialogue entre et avec tous ceux qui sont engagés dans la recherche et l'éducation plurilingue, l'éducation pluriculturelle et l’enseignement d'une matière intégrée à une langue étrangère (EMILE), ainsi que dans les intersections entre ces domaines, avec un accent particulier sur les espaces de transitions, de continuité et de ruptures à travers les niveaux éducatifs et les contextes d'apprentissage.

Cinq sous-thèmes et questions encadrent le contexte de la soumission des propositions de communication lors de ce congrès. Tous les sous-thèmes couvrent les domaines de l'éducation plurilingue, de l'éducation pluriculturelle et de l’enseignement d'une matière intégrée à une langue étrangère  (EMILE). Ils sont structurés en fonction d'un niveau d'investigation spécifique, allant du niveau nano, micro, méso et macro au niveau supra. 

 

Sous-thème 1 - l'apprenant individuel (niveau nano)

Ce sous-thème examine les espaces de transitions, de continuité et de ruptures à travers les niveaux d'enseignement et les contextes d'apprentissage du point de vue des expériences individuelles d'apprentissage de la petite enfance à l'âge adulte, et du développement personnel (autonome) tout au long de la vie. 

Voici, entre autres, quelques-unes des questions directrices possibles : 

  • Comment les apprenants vivent-ils les transitions et la progression dans l'éducation plurilingue, l'éducation pluriculturelle et/ou l'EMILE ? 

  • À quel type de ruptures les apprenants sont-ils confrontés ?

  • Comment les apprenants estiment-ils que leur langue familiale est prise en compte dans l'enseignement préprimaire, primaire, secondaire et supérieur ? 

  • Quel type d'opportunités rencontrent-ils pour valoriser leur répertoire plurilingue et pluriculturel sur le marché du travail ? 

  • Comment vivent-ils le fait de naviguer entre leurs langues familiales et les langues de scolarisation ? 

  • Comment vivent-ils l'interaction entre les contextes éducatifs formels et informels ?

 

Sous-thème 2 - la classe, le groupe, la séquence d'enseignement, l'enseignant (niveau micro)

Ce sous-thème s'intéresse aux espaces de transitions, de continuité et de ruptures à travers les niveaux d'enseignement et les contextes d'apprentissage au niveau micro. Comment ces espaces sont-ils pris en compte par les éducateurs en langues et les enseignants d'autres matières, dans les ressources d'apprentissage/d'enseignement et dans l'évaluation de l'apprentissage ? 

Voici, entre autres, quelques-unes des questions directrices possibles : 

  • Comment les enseignants et les ressources d'apprentissage/enseignement dans les contextes éducatifs formels et informels planifient-ils les transitions et la progression dans l'éducation plurilingue, l'éducation pluriculturelle et/ou l'EMILE ? 

  • Quels genres de ruptures deviennent manifestes dans les études de classe et l'analyse des ressources pédagogiques ?

  • Comment les enseignants et les ressources pédagogiques dans l'enseignement préprimaire, primaire, secondaire et tertiaire s'appuient-ils sur les répertoires linguistiques et les répertoires de connaissances des apprenants ? 

  • Comment les enseignants et les ressources pédagogiques créent-ils des ponts entre l'éducation plurilingue, l'éducation pluriculturelle et/ou l’EMILE, et le marché du travail ? 

  • Comment les évaluations/tests pour l'éducation plurilingue, l'éducation pluriculturelle et/ou l’EMILE sont-ils conçus par les enseignants ?  

 

Sous-thème 3 - les institutions, par exemple, les jardins d'enfants, les écoles, les universités (niveau méso)

Ce sous-thème s'intéresse aux espaces de transitions, de continuité et de ruptures entre les niveaux d'enseignement et les contextes d'apprentissage au niveau méso. Comment ces espaces sont-ils pris en compte par les institutions ? 

Voici, entre autres, quelques-unes des questions directrices possibles : 

  • Comment les institutions planifient-elles les transitions et la progression afin de soutenir l'éducation plurilingue, l'éducation pluriculturelle et/ou l’EMILE? 

  • Comment les transitions sont-elles interprétées, conceptualisées, négociées et (re)construites dans/par les écoles et autres institutions éducatives ?

  • Quels dialogues existent entre les contextes formels et non formels (écoles, foyer, partenaires locaux, institutions culturelles...) ?

  • Quels genres de ruptures sont liés aux transitions institutionnelles ?

  • Comment les institutions déploient-elles des espaces physiques pour les répertoires linguistiques des apprenants, comment établissent-elles des liens avec le marché du travail et comment adaptent-elles le programme national au profil spécifique de leur école ? 

  • Comment les institutions développent-elles des collaborations avec des établissements représentant d'autres niveaux d'enseignement afin de soutenir les transitions ? 

 

Sous-thème 4 - système éducatif, état, région (niveau macro)

Ce sous-thème s'intéresse aux espaces de transitions, de continuité et de ruptures entre les niveaux d'enseignement et les contextes d'apprentissage au niveau macro. Comment ces espaces sont-ils pris en compte par le système éducatif national ou régional ? 

Voici, entre autres, quelques-unes des questions directrices possibles : 

  • Comment les curricula régionaux et nationaux prévoient-ils les transitions et la progression dans l'éducation plurilingue, l'éducation pluriculturelle et/ou l'EMILE ? 

  • Quels genres de ruptures se manifestent dans les analyses de programmes d'études et de politiques d'enseignement des langues ?

  • Comment les décideurs politiques et les responsables de programmes régionaux et nationaux s'appuient-ils sur les répertoires linguistiques et les répertoires de connaissances des apprenants dans l'enseignement préprimaire, primaire, secondaire et supérieur ? 

  • Comment l'éducation plurilingue, l'éducation pluriculturelle et/ou l'EMILE sont-ils pris en compte dans la formation des enseignants ? 

  • Comment les programmes scolaires régionaux et nationaux établissent-ils des passerelles entre l'éducation plurilingue, l'éducation pluriculturelle et/ou l'EMILE, et le marché du travail ? 

  • Comment sont conçus les évaluations/tests nationaux pour l'éducation plurilingue, l'éducation pluriculturelle et/ou l’EMILE 

 

Sous-thème 5 - perspectives internationales et comparatives (niveau supra) 

Ce sous-thème s'intéresse aux espaces de transitions, de continuité et de ruptures entre les niveaux d'enseignement et les contextes d'apprentissage au niveau supra. Comment ces espaces sont-ils pris en compte par les instruments de référence internationaux et dans les études comparatives internationales ?  

Voici, entre autres, quelques-unes des questions directrices possibles : 

  • Comment les tableaux de descripteurs à travers le curriculum, développés par le projet FREPA, conceptualisent-ils la progression dans l'éducation plurilingue et interculturelle? Comment peuvent-ils contribuer à construire des ponts entre les différents niveaux d'éducation, et comment sont-ils utilisés ?     

  • Comment le CECR et le volume d'accompagnement du CECR conceptualisent-ils la progression dans l'éducation plurilingue et pluriculturelle? Comment peuvent-ils contribuer à établir des liens entre les différents niveaux d'éducation, et comment sont-ils utilisés ?

  • Comment la continuité est-elle prise en compte dans la nouvelle Recommandation du Conseil de l'Europe sur l’importance de l’éducation plurilingue et interculturelle pour une culture de la démocratie, et comment la Recommandation peut-elle être utilisée dans un contexte national, régional et institutionnel ?

  • Comment ces instruments internationaux de référence établissent-ils des liens entre l'éducation plurilingue, l'éducation pluriculturelle et/ou l’EMILE, et le marché du travail, et comment intègrent-ils les langues familiales ? 

  • Comment les espaces de transitions, de continuité et de ruptures dans l'éducation plurilingue, l'éducation pluriculturelle et/ou l’EMILE peuvent-ils être comparés dans une perspective internationale en Europe et hors d'Europe ?      

Plus de détails sur le congrès seront disponibles à la rentrée scolaire 2022. En attendant, consultez l'appel à communication!

Dates importantes :

Date limite de dépôt des soumissions :  1er novembre 2022

Décision finale sur les soumissions : 10 décembre 2022

Programme final sur le site web du congrès : 1er février 2023

Date limite d'inscription : 1er mai 2023

Découvrir le site du congrès