Les commissions EDILIC : processus et objectifs

 

L’association EDILIC soutient des regroupements de ses membres en commissions sur des bases d’intérêt thématique commun, des commissions thématiques, ou d’appartenance géographique commune,  des commissions Locales. Chacune de ces commissions participent activement à la promotion et la diffusion des travaux en lien avec l'éveil aux langues.

EXTRAITS DES STATUTS EDILIC 

Article 2.1 - Constitution

La demande de constitution d’une Commission doit normalement être adressée au Bureau par trois membres de l’association, au moins cinq semaines avant la tenue de l’Assemblée Générale qui peut statuer sur sa création. Le/la Secrétaire Général(e) fait connaitre cette demande aux membres de l’association en l’inscrivant à l’ordre du jour de l’Assemblée Générale.

Pendant la période comprise entre deux Assemblées Générales, le Bureau peut accorder une autorisation provisoire pour la constitution d’une Commission, en prenant l’avis du Comité International. Cette décision doit être soumise à l’Assemblée Générale suivante, qui peut la confirmer ou l’infirmer.

La demande de constitution est accompagnée d’un texte de présentation d’une à trois pages. Ce texte précise :

l’intitulé et les buts de la Commission ;
la structure et les modalités retenues pour assurer son fonctionnement démocratique ;
la procédure prévue pour la désignation du / de la représentant(e) de la Commission au sein du Comité International.

Si la demande est acceptée par l’Assemblée Générale, ce texte est intégré au Règlement intérieur de l’association.

 

Article 2.2 - Structure

La structure de la Commission doit comporter obligatoirement, outre la personne la représentant dans le Comité International, un(e) personne responsable chargée de la gestion financière.

 

Article 2.3 - Finances

La Commission est autorisée, au besoin, à ouvrir un compte bancaire au nom de l’association pour gérer le financement des activités de la Commission.
Tous les deux ans, à l’occasion de l’Assemblée Générale ordinaire, le/la trésorier/ère de l’association reverse sur ce compte une somme de base de 6 FS par membre cotisant de l’association faisant partie de la Commission.

Sur décision du Bureau, qui doit en rendre compte à l’Assemblée Générale, une aide financière de l’association peut être accordée aux Commissions sur présentation d’un projet d’activité. Cette aide financière ne peut, sans vote préalable de l’Assemblée Générale, excéder 10% du total des avoirs financiers de l’association.